*

Commandité parimage
Horaire de diffusion
Diffusion : vendredi 19 h 30
Rediffusions : samedi 19 h 30, lundi 13 h, jeudi 12 h 30, vendredi 13 h 30
Durée : 30 minutes
Du 3 avril au 26 juin 2015
Bernard Adamus

Bernard Adamus

Montréal

DIFFUSION: 19 juin 2015 / 19:30Rue Ontario

Résumé

La rue Ontario de Bernard Adamus représente une des dures réalités de Montréal, principalement celle de Hochelaga-Maisonneuve : pauvreté, violence, prostitution, drogue. Le quartier a traversé trois phases : Maisonneuve l’opulente, Hochelag’ la miséreuse et HOMA, la bobo. Jadis prospère, le quartier s’est appauvri au fil des fermetures d’usine. Son embourgeoisement récent sème l’inquiétude. Des comités citoyens sont créés afin de prendre en charge les gens moins nantis.

Biographie

D’origine polonaise, Bernard Adamus arrive à Montréal à l’âge de 3 ans. Il débute sa carrière par la reprise de chansons blues, ce qui donne le ton à son style particulier mêlant blues, jazz, country et même rap. Ses paroles franches, directes et anecdotiques donnent naissance à un premier album en 2009 dont le titre est Brun. Cet album qui surprend est très bien accueilli et propulse littéralement sa carrière. La même année, le Festival en chanson de Petite-Vallée lui remet 6 des 10 récompenses. Puis, plusieurs autres prix et nominations suivent. Dans sa longue tournée des festivals, quelques spectacles sont même donnés en France. En 2012, son deuxième album simplement intitulé N°2 voit le jour.

Les grandes industries logent les ouvriers

Réjean Charbonneau nous raconte le rôle qu'ont joué les manufactures dans la vie des habitants du quartier Hochelaga-Maisonneuve.

Un outil pour la réinsertion sociale

Jacynthe Ouellette du Chic resto pop explique comment des entreprises de réinsertion sociale peuvent aider les moins nantis à trouver leur place dans la société.

Bernard Adamus — Montréal

La rue Ontario, de Bernard Adamus, représente de dures réalités de Montréal, principalement celles du quartier Hochelaga-Maisonneuve : pauvreté, violence, prostitution, drogue. Le quartier a traversé trois phases : Maisonneuve l'opulente, Hochelag' la miséreuse et HOMA, la bobo. Son embourgeoisement récent sème l'inquiétude et des comités citoyens sont créés afin de prendre en charge les moins nantis.

La compagnie Dufresne & Locke est fondée en 1891.  En 1900, la compagnie compte 500 ouvriers et fabrique 12 500 paires de chaussures par semaine.<br>Crédit : Atelier d'histoire Hochelaga-Maisonneuve

La compagnie Dufresne & Locke est fondée en 1891. En 1900, la compagnie compte 500 ouvriers et fabrique 12 500 paires de chaussures par semaine.
Crédit : Atelier d'histoire Hochelaga-Maisonneuve

L'édifice du Bain Maisonneuve témoigne de la prospérité du quartier au début du XXe siècle.  Le bâtiment s'inscrit dans le mouvement architectural City Beautiful.  Un mouvement animé par la recherche de la beauté dans une finalité sociale et civique. <br>Crédit: Musée McCord

L'édifice du Bain Maisonneuve témoigne de la prospérité du quartier au début du XXe siècle. Le bâtiment s'inscrit dans le mouvement architectural City Beautiful. Un mouvement animé par la recherche de la beauté dans une finalité sociale et civique.
Crédit: Musée McCord

Cri du cœur des habitants du quartier qui revendiquent de nouveaux logements sociaux. <br>Crédit: Mélanie Dusseault

Cri du cœur des habitants du quartier qui revendiquent de nouveaux logements sociaux.
Crédit: Mélanie Dusseault

Depuis quelques années, on assiste à une transformation du quartier. De nombreux édifices sont détruits pour y construire des condos. <br>Crédit : ÉchoCité productions

Depuis quelques années, on assiste à une transformation du quartier. De nombreux édifices sont détruits pour y construire des condos.
Crédit : ÉchoCité productions

Le Chic Resto Pop,  une entreprise d'insertion et d'économie sociale,  offre depuis plus de 30 ans des repas aux  moins nanties du quartier Hochelaga-Maisonneuve. <br>Crédit : ÉchoCité productions

Le Chic Resto Pop, une entreprise d'insertion et d'économie sociale, offre depuis plus de 30 ans des repas aux moins nanties du quartier Hochelaga-Maisonneuve.
Crédit : ÉchoCité productions

La rue Ontario est à l'image du quartier Hochelaga-Maisonneuve: Elle témoigne de l'appauvrissement du quartier.<br>Crédit : ÉchoCité productions

La rue Ontario est à l'image du quartier Hochelaga-Maisonneuve: Elle témoigne de l'appauvrissement du quartier.
Crédit : ÉchoCité productions

Chanson

Rue Ontario / Bernard Adamus

Paroles et musique : Bernard Adamus
Maison de disque : Dare to care

Paroles de la chanson

À découvrir

Site officiel de Bernard Adamus 
bernardadamus.com

Découvrez le quartier Hochelaga-Maisonneuve
memorablemontreal.com

Atelier d’histoire d’Hochelaga-Maisonneuve 
atelier-d-histoire-hochelaga-maisonneuve.org

Chic Resto Pop
chicrestopop.com

Le château Dufresne 
chateaudufresne.com

Hochelaga-Maisonneuve : le retour du mal aimé
ledevoir.com

Tourisme Montréal 
tourisme-montreal.org

Découvrez la liste de musiques francophones inspirées par les thèmes de l’épisode en utilisant les flèches du lecteur.
Le partage des listes musicales sur notre site, respecte les normes de Deezer au niveau des droits d’auteur. Par conséquent, votre écoute sera limitée à des extraits de 30 secondes. L’inscription - sans frais - est recommandée pour une écoute complète.

Invités

Réjean Charbonneau

Réjean Charbonneau

Directeur‑archiviste

Lieu de tournage

Atelier d'histoire d'Hochelaga‑Maisonneuve
Ontario, à l’angle de la rue William‑David à Montréal

Jack Delafosse

Jack Delafosse

Résident du quartier Hochelaga‑Maisonneuve

Jacynthe Ouellette

Jacynthe Ouellette

Directrice générale

Lieu de tournage

Chic Resto Pop
1500, avenue d’Orléans à Montréal.